Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Au p'tit coin

Au p'tit coin

Menu

Et le plastique redevient pétrole

Les matières plastiques sont élaborées à partir d'hydrocarbures. Un nouveau dispositif, créé par une entreprise du New Jersey, permettrait d'inverser la transformation.

Une société américaine est en passe de révolutionner le recyclage des matières plastiques. Son nouveau procédé permettrait de récupérer les éléments constitutifs des matières plastiques : pétrole et gaz. Tout ce dont vous avez besoin, c'est de la technologie à micro-ondes de Global Resource Corporation (GRC), et, en un tournemain, vous pouvez extraire le pétrole, les gaz combustibles – et quelques déchets – de toute une série de matériaux à base d'hydrocarbures.

Le procédé repose sur un appareil conçu par GRC, utilisant 1 200 fréquences différentes dans le spectre des micro-ondes et qui agit sur des hydrocarbures spécifiques. En effet, exposés à certaines ondes, une partie des dérivés d'hydrocarbures constituant le plastique et le caoutchouc industriel se transforment en gazole et en gaz combustible. Cet appareil s'appelle le Hawk-10. Sa version réduite ressemble à un four à micro-ondes amélioré, tandis que le grand modèle s'apparente à une bétonnière.

"Notre appareil agit sur toutes les matières composées d'hydrocarbures, explique Jerry Meddick, directeur du développement de la société GRC, basée dans le New Jersey. Prenez un câble en cuivre : les fils de cuivre sont entourés d'un plastique à base d'hydrocarbures. Aujourd'hui, nous pouvons récupérer tous ces hydrocarbures et dénuder parfaitement les câbles." Non seulement ce procédé produit du combustible sous forme de pétrole et de gaz, mais il permet également d'isoler plus facilement les fils de cuivre en vue de leur recyclage. Ainsi, avec 9,1 kilos de pneus usés, le Hawk-10 permet d'obtenir 4,54 litres de diesel, 1,42 mètre cube de gaz combustible, 1 kilo d'acier et 3,4 kilos de noir de carbone, affirme Meddick.

Gershow Recycling, une société de recyclage de métaux située à New York, s'est porté acquéreuse du premier Hawk-10. Cette entreprise récupère les déchets métalliques, les passe à la broyeuse et les recycle en métaux purs. Elle s'approvisionne essentiellement en carcasses de voitures mais, pour chaque tonne d'acier récupérée, Gershow produit aussi entre 226 et 318 kilos de résidus de broyage. Ces résidus sont tout ce qu'il reste d'une voiture après sa déconstruction et la valorisation des métaux qui la composent. Il s'agit d'un mélange de plastiques, de caoutchouc, de bois, de papier, de tissus, de verre, de sables, de déchets et d'autres résidus métalliques. Selon GRC, le Hawk-10 est capable de produire suffisamment de pétrole et de gaz à partir des résidus de broyage pour sa propre alimentation en énergie ainsi que pour celle d'autres machines.

En améliorant les processus de recyclage des métaux et en valorisant les résidus de broyage, le Hawk-10 devrait également permettre de réduire la quantité de déchets finaux [non recyclables] à entreposer sur des sites d'enfouissement.

Catherine Brahic

New Scientist

Paru dans Courrier international le 29/06/07