Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Au p'tit coin

Au p'tit coin

Menu

La 3e génération de carburant produit à partir d'algues arrive.

Les pneus verts existent depuis une quinzaine d'années et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'ils ont atteints maintenant un degré de performance qui est assez incroyable. Ils sont à la fois plus économes, on gagne de 0,2 à 0,4 litres au 100km, ce qui est loin d'être négligeable par les temps qui courent. Moins polluants ils permettent une baisse de 4 à 8 gr de Co2 à chaque km et son plus sûrs, les distance de freinage sont systématiquement raccourcies, et cela de manière particulièrement marqué sur sol mouillé. Pour comprendre un tel degré de performance, il faut dire que le pneu consomme à lui seul 20% de l'énergie nécessaire pour faire avancer le véhicule. Cela parce qu'à chaque tour de roue et sous le poids de la charge, le pneu se déforme pour épouser la route. Cette déformation échauffe le pneu qui dissipe de l'énergie¿et cette énergie correspond à un plein de carburant sur 5, ce qui est considérable. Si bien que pour consommer moins, il faut donc limiter la température interne du pneu. Il existe pour cela 2 solutions. La première consiste à limiter la masse (une masse réduite s'échauffe moins qu'une masse importante). La seconde solution a recours à des matériaux nouveaux, en particulier de la silice qui remplace le carbone si nocif. Des solutions qui confèrent à ces pneus verts une longévité accrue, ce qui est absolument logique car qui dit résistance au roulement réduite, dit également usure réduite. Selon Michelin et Pirelli, les principaux constructeurs, la longévité de ces nouvelles enveloppes vertes serait accrue de 30 à 40% ce qui représente un gain moyen de 10 à 13.000 km, soit une année complète de roulage. Si l'on veut faire un geste utile pour l'environnement et en même temps salutaire pour le portefeuille, c'est de foncer sur les pneus verts. Michelin estime qu'en 15 ans, les 570 millions de pneus verts que la marque a vendu dans le monde ont déjà permis d'économiser 9 milliards de litres de carburant et d'éviter l'érosion de plus de 22 millions de tonnes de Co2. Ce qui équivaut à la quantité de gaz carbonique absorbé par 880 millions d'arbre en 1 an ! Pas mal, et le pneu vert est d'autant plus une nécessité que le parc automobile mondial de 830 millions de voitures devrait doubler d'ici 2030 !

 

Source: Christian Buchet - Europe1.fr paru dans la chaine verte