Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Au p'tit coin

Au p'tit coin

Menu

Merde ! Les vaches chient ! Acte V : Message en réponse à Snow, Le Fossoyeur, Laetitia, Massimo, Juliette et tous les réactifs du blog "aupetitcoin.over-blog.net"

Je me permets de reprendre ici le texte d'Evelyne qu'elle avait publié à l'origine dans les commentaires et qui était tronqué :

Message en réponse à SNOW, LE FOSSOYEUR, LAETITIA, DANIEL, MASSIMO, JULIETTE et tous les réactifs du blog "aupetitcoin.over-blog.net"

Merci à tous pour vos réactions à chaud. Il est très important de vous lire et de tenter de comprendre ce que vous ressentez après la diffuson de "Strip-tease".

Vous devez bien imaginer que ce que vous montrent les talentueux journalistes-reporters ne représente que des morceaux "choisis" d'un long tournage... car ils nous ont suivis plusieurs jours sur des semaines différentes notamment avant, pendant et après les travaux de bétonnage de la dalle sur la fumière préexistante.

Et ces morceaux "choisis" le sont, à votre intention chers téléspectateurs sensibles au meilleur "reality show", qui apporterez donc à la chaîne le meilleur taux d'audience.


Cela dit, nous, Comité de soutien, avons félicité les journalistes car ils ont su -malgré les difficultés- rester objectifs.


Les faits -vérifiables par tous- sont simples :

Chantal Jeux a pris la suite de l'exploitation de ses parents décédés, pauvres toujours mais riches du simple fruit de leur travail "à l'ancienne", travail manuel que Chantal n'a jamais voulu changer ! Ou n'a pas pu faire évoluer car les machines coûtent cher et ne traitent pas aussi bien les animaux et les terres qu'elle peut le faire et c'est sa vérité que je respecte et que je ne suis pas à même de juger, moi l'ex-parisienne en retraite depuis peu à Billy!


Ce qui est incontestable (justificatif déposé à la Cour d'Appel de Bourges) c'est que ses revenus imposables pour l'année 2007  sont de moins de 4.000 € !  Alors comment pouvait-elle supporter une astreinte de 50€ par jour de retard à "se mettre aux normes" !


Et de quoi est-il question exactement ?

Mme Demure (née et élevée par sa grand-mère à Billy) et Monsieur se sont progressivement installés dans cette maison familiale et côtoyaient  Chantal Jeux dont la cour de ferme et le fumier étaient déjà là, à cette même place depuis plus de 50 ans ! Leur résidence personnelle est à Nogent-sur-Marne et ils ne viennent à Billy que les week-ends et un peu plus l'été. Une opportunité a permis à leur fils unique Pascal et son épouse d'acquérir en 2001 une propriété agricole située exactement entre la maison des parents et la cour, les étables et la fumière de Chantal Jeux toujours au même endroit.


Ainsi les deux propriétés Père-Fils communiquent et constituent désormais un beau "domaine" de résidences secondaires. Transformée et aménagée très agréablement du reste, la nouvelle résidence secondaire du fils Pascal s'agrémentera d'une piscine que les deux familles choisissent de creuser justement -et en toutes connaissance de cause !!!-au dos de la fumière de Chantal Jeux, fumière qui n'a toujours pas changé de place depuis plus de 50 ans !!! Car, Jacques Demure -le père- s'en est vanté à plusieurs reprises devant témoins... il ne veut qu'une chose : la propriété de Chantal Jeux enclavée dans le nouveau domaine Père-Fils et qui fait "tache". Il l'obtiendra coûte que coûte même s'il doit ruiner Chantal. D'où les astreintes et la guerre qu'il mène depuis 7 ans. Alors ? de qui se moque-t-on ? 


Mais l'origine des conflits le voilà :

L'acte notarié d'acquisition du fils Demure en 2001 est entaché -dixit le bureau des hypothèques de Nevers- "d'irrégularité".

Il imposera au notaire de rédiger immédiatement un acte correctif : La cour se trouvant devant les étables de Chantal Jeux et perpendiculaire à la nouvelle propriété secondaire du fils, parcelle AC 89 du cadastre, ne fait pas partie de l'ensemble immobilier (bâtiments et terrains) acheté par le fils Pascal, Demure, mais le sol de cette parcelle AC89 reste la propriété de Melle Jeux et figure comme telle sur les états cadastraux, même si cette cour a conservé le vocable ancien de "cour commune" !


Imaginez la suite… Car les consorts Demure feignent d'ignorer cet acte officiel rectificatif déposé au bureau des hypothèques de Nevers,   demandent et obtiennent différentes autorisations de travaux, rectifiées pour certaines pour devenir des permis de construire et ce sont eux qui, s'implantant près d'une exploitation agricole, encore une fois existante depuis des lustres, se devaient de respecter des distances minima. On ne peut plus aujourd'hui (+ de 2 ans) contester ces permis de travaux et de construire, mais il y avait matière à contestation. Qui a été laxiste ?

Alors, fort de leur "bon droit", la destination d'une partie des bâtiments change, des fenêtres sont agrandies ou percées, des aménagements divers effectués sur la cour et pendant plus d'un an,  des engins, des matériels de chantiers, des matériaux, des gravois vont s'étendre sur la cour et gêner Chantal Jeux dans son exploitation ! Alors de guerre lasse et comme les demandes verbales n'obtiennent aucune réponse satisfaisante, elle va devoir adresser une lettre recommandée de mise en demeure pour faire respecter sa propriété et son travail !  Et voilà ! Elle a osé ! Alors qu'elle est seule face à deux familles bien armées. Les "retours de bâton" sont immédiats et la guerre éclate. Les autorités agricoles, sanitaires, locales, régionales etc. sont sollicitées. Un contrôle de l'exploitation de Melle Jeux est organisé, suivi d'une réunion en mairie. La mise aux normes de l'exploitation est imposée, selon les règles départementales, remises en cause rapidement par les nouvelles normes européennes. Melle Jeux est en fin de carrière, son exploitation trop petite et non rentable n'obtiendra pas de subvention  pour ces travaux. Elle sera donc condamnée et mise sous astreinte de 50 € par jour !

Entre-temps, les consorts Demure tentent de rendre responsable Melle Jeux d'un accident survenu à leur fils et petit-fils. Nouveau procès. La Chambre correctionnelle du tribunal de Nevers déboutera les parents et mettra Melle Jeux hors de cause ! Edifiant non ? Voilà jusqu'où peuvent aller ces gens là !


Et comme elle ne peut toujours pas et finalement ne veut toujours pas, car trop c'est trop ! Les consorts Demure font saisir les comptes de Melle Jeux le 5 décembre 2008 à hauteur de 16 411.37€!!!

Rappellons qu'elle a un revenu net imposable annuel de 3.400€...

Et c'est à ce moment là, qu'enfin elle ose en parler à des amis agriculteurs scandalisés!!! Et le Comité de soutien se créé et s'organise immédiatement. Nous alertons tous les élus, toutes les instances agricoles, la presse régionale et organisons dans la cour de Melle Jeux et sur la fumière une première manifestation le 2 janvier 2009, puis une réunion le 8. Nous obtiendrons du Préfet qu'une réunion de concertation ait lieu en préfecture le 12 janvier 2009.


Un accord est intervenu en préfecture le 12 janvier 2009 devant tous les élus et notables réunis : compte tenu de l'âge et de la situation particulière de Melle Jeux, la mise aux normes n'est plus requise et des travaux à minima sont acceptés : une dalle en béton sera coulée sur la fumière pré-existante pour faciliter l'écoulement des jus.

Et ce sont des membres du comité de soutien (qui compte aujourd'hui 452 personnes de toutes la France et au-delà !) qui effectueront et prendront en charge le coût des travaux, attestés par le Maire de Billy le 13 février 2009, conformes aux accords pris en préfecture et au permis de construire déposé !


C'est pour réaliser ces travaux de bétonnage de la fumière, et en accord avec toutes les instances ad hoc, que le fumier a du être entreposé temporairement dans la cour -propriété de Chantal Jeux- et ce pendant les travaux (2 jours les 11 et 12 février 2009) et pendant le 3 semaines de séchage de la dalle de béton. Et tout ceci a été préalablement déclaré et annexé au permis de construire affiché dans la cour !


Contrairement à ce que le "raccourci" du film, diffusé dans Strip Tease, peut laisser supposer, ce n'était donc pas de la provocation mais des conséquences directes évidentes des travaux !


Je pourrais vous relater par le menu toutes les étapes de ce dossier. Demandez-moi ce que vous voudrez. Sachez que toutes les justifications et tous les détails ont été publiés et relayés par la radio, la TV et la presse locale et nationale et communiqués au tribunal et à la cour d'appel de Bourges.

Les tribunaux ont, tout récemment, débouté les consorts Demure de toutes leurs demandes nouvelles (33 600 € + frais divers d'astreinte supplémentaire) et la condamnation de Melle Chantal Jeux a été réduite par la Cour de Bourges à la somme forfaitaire et définitive de 4.000 € : La cour a reconnu les très faibles ressources de Melle Jeux et ses efforts de mises aux normes (dalle en béton).

Et "cerise sur le gâteau !", le Tribunal a supprimé le droit de passage sur la propriété de Chantal Jeux AC 85  à Jacques Demure, reconnaissant que celui-ci "avait malicieusement ré-enclavé sa propriété". Il a ses propres accès sur la voix publique et n'a donc pas à utiliser celle de son fils et à gêner sans cesse Chantal Jeux.


Après lecture de ce "pensum..." indispensable à mes yeux, vous avez de quoi vous faire une juste idée des choses. Vous pouvez aussi relire "sur la toile"  tout ce qui a été écrit sur le sujet : tapez "Billy Chavannes, Chantal Jeux, ou fumier et vous trouverez !


Merci pour votre attention et à bientôt à Billy. Nous serions heureux de faire votre connaissance !


Evelyne Forest