Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Au p'tit coin

Au p'tit coin

Menu

Résumé de voyage Thaïlande - Jour 3

Vendredi 22 septembre 2006

 

Jour 3

 

On ouvre l’œil : 10h10 ! raté le réveil et le petit déjeuner. Ça commence mal. La chambre s’est avérée bruyante et très éclairée par la rue. On descend dans le hall et par chance, on sert toujours le petit-déjeuner, ça va tout de suite mieux. Par contre étant donné l’heure, il faut changer de programme. On va donc quitter le Royal dans la foulée et s’installer au Bossotel. Le temps de boucler les valises, un taxi nous prend déjà en charge et nous transporte vers la rivière. Les photos du site ne sont pas mensongères, le hall est superbe, moderne et chic. Re-séance de fiche et de passeport, re-groom, re-ascenseur, chambre 409. Moins jolie que sur le site (les photos sont souvent trompeuses) mais tout à fait correcte, très grande et très calme, ce qui va s’avérer un vrai luxe par la suite.

 

Aussitôt installés nous repartons à l’assaut de la capitale. L’embarcadère de Saphan Taksin est à 5mn à pied. Il est 13h30 quand on arrive au Grand Palais : Wat Phra Kaeo, c’est un peu tard, décidément on ne va pas arriver à le visiter. On se « rabat » sur le Wat Pho mais on n’est pas déçu, l’endroit est magnifique, le temps splendide, grand soleil et ciel bleu, il semble que la majorité des touristes soient déjà partis, on est pratiquement seuls, on en profite donc pleinement, un vrai paradis pour photographe ! la visite se termine et le temps commence à se gâter, il n’est que 16h, ça nous laisse le temps d’aller visiter le Wat Arun. Le temps de traverser la rivière et le ciel est vraiment gris, dommage avec du soleil tout prend une allure encore plus majestueuse !

 

On reprend le bateau pour retourner à l’hôtel. Vraiment génial le bateau. On se déplace assez rapidement, sans trop de bruit et l’air procure un réel plaisir.

 

Après une pose à l’hôtel, histoire de se doucher, se détendre et décharger les photos, nous voici partis vers Chinatown à pied. A peine est-on arrivé dans la place qu’il se met à tomber une de ces pluies dont les tropiques ont le secret. Et après avoir chipoté sur le choix d’un restau, on se retrouve complètement saucés dans un truc climatisé (celui qu’on avait éliminé en premier…) où la cuisine n’a que l’avantage de nous caler.

 

Quand on ressort, la pluie s’est à peine calmée, se qui nous décide à arrêter un tuk-tuk. Première et dernière fois (enfin quand on a le choix), c’est bruyant, polluant et excessivement cher.