Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Au p'tit coin

Au p'tit coin

Menu

France : le pays où il fait bon vieillir, d'après The Independant

Il y a 20 000 centenaires en France : deux fois plus qu'en Grande-Bretagne. Pour expliquer une telle différence, The Independent fait l'éloge de notre régime alimentaire et de notre système de santé.

Dans quel pays européen a-t-on le plus de chances de vivre jusqu'à un âge avancé ? En France, pardi. Avec 20 000 centenaires pour 60 millions d'habitants, il y a presque deux fois plus de Français qui fêtent leurs cent printemps que de Britanniques, pour une population comparable.

Pourtant, l'écart d'espérance de vie n'est que de un an entre les deux pays. Un enfant qui naît aujourd'hui en France peut espérer vivre 80 ans, tandis qu'un nouveau-né britannique peut s'attendre à souffler ses 79 bougies. La raison en est que l'espérance de vie à la naissance ne permet pas de déduire le taux de survie des personnes âgées, étant donné la part de ceux qui mourront dans la petite enfance.

L'espérance de vie à 65, 70 ou 80 ans constitue un meilleur indicateur – or c'est là que la France réalise d'excellents scores. Si elle compte tant de personnes très âgées, c'est en raison de son très faible taux de maladies cardio-vasculaires, qui frappent surtout des individus entre deux âges. Ceux qui échappent aux maladies cardiaques voient leurs chances de dépasser 100 ans augmenter considérablement.

Durant les vingt dernières années, la mortalité due aux maladies cardiaques a diminué de plus de la moitié au Royaume-Uni. Mais, chez nos voisins français, cette diminution est deux fois meilleure. La différence, d'après certains médecins, tient au mode de vie, même si l'on ne sait pas vraiment quels sont les aspects les plus décisifs dans ce domaine. Le vin rouge joue un rôle, au même titre que l'alimentation – un régime à base de poisson, de fruits et de légumes, associé à un mode de vie méditerranéen.

Mais l'important, ce n'est pas seulement ce que les Français mettent dans leur assiette, c'est aussi la manière dont ils mangent – en servant plusieurs plats arrosés de vin, sans négliger la salade et les fruits, le tout dans la convivialité. Malgré leur appétit, les Français parviennent à rester plus minces que nous ; ils sont plus actifs, et visiblement la France est un pays où il fait bon vivre.

De plus, il semblerait que l'espérance de vie des Français se soit accrue ces cinq dernières années. Une étude attribue ce phénomène à la vague de chaleur d'août 2003, qui, si elle a tué 15 000 personnes, principalement des vieillards, a incité le pays à mieux s'occuper des vieilles personnes.

Si c'est le cas, cela ne peut qu'ajouter à l'attrait d'un pays où les Britanniques de la classe moyenne rêvent toujours de prendre leur retraite. Ajoutez à cela les vertus du système de santé français, avec son service réactif et son absence de listes d'attente, et vous comprendrez pourquoi la France a tous les atouts pour être un pays où l'on vieillit heureux – bien souvent jusqu'à fêter son centième anniversaire.

Editorial - The Independent
07/04/08

Petit commentaire personnel :
voilà qui nous fait une belle jambe de savoir qu'on vit vieux en France. L'essentiel n'est-il pas d'avoir une vie agréable et de préférence avant 100 ans ?
Je n'ai pas l'impression que mes compatriotes en aient grand-chose à faire, ils préfèreraient sans doute savoir qu'ils ne vont pas se retrouver au chômage, qu'ils pourront garder leur maison et que leurs enfants seront épanouis.
Bizarre qu'on en soit encore à mélanger longévité et épanouissement...