Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Au p'tit coin

Au p'tit coin

Menu

Botero donne ses œuvres inspirées d'Abou Ghraib à une université

L'artiste colombien Fernando Botero a fait don à l'université américaine de Berkeley de ses œuvres réalisées en réaction aux tortures commises dans la prison irakienne d'Abou Ghraib, ont annoncé mardi des responsables de cette université californienne.

L'œuvre compte 25 huiles et 22 dessins inspirés par les photos qui ont révélé au monde les tortures subies par des prisonniers irakiens gardés par des soldats américains. Enorme chien gris aux mâchoires de loup terrassant un prisonnier allongé au sol, Irakiens obligés de porter des sous-vêtements féminins ou de simuler des fellations, soldats de la coalition internationale urinant sur les détenus: c'est par ses huiles sur toile et dessins au crayon ou au fusain que le peintre-sculpteur raconte les humiliations subies près de Bagdad.

Ces toiles et dessins, qui ont été exposés dans plusieurs musées européens mais pas aux Etats-Unis, ont été réalisés entre octobre 2004 et le début de l'année 2005. Botero, l'un des peintres contemporains les mieux cotés, avaient indiqué qu'il ne comptait pas vendre ces toiles et qu'il avait l'intention d'en faire don à un musée ou une institution. Dans le style qui le caractérise, Botero insiste sur les volumes et les espaces, avec des couleurs franches et peu nombreuses. Les corps ronds et tassés, qui donnent souvent des allures grotesques à ces personnages, renforcent cette fois-ci la souffrance, la peur et l'humiliation ressenties dans les geôles irakiennes. Et pour renforcer l'anonymat et la négation de l'humanité des victimes, aucune des œuvres ne porte de titre, comme s'il fallait les numéroter pour les distinguer les unes des autres.